Tél. : +229 95 28 52 20
E-mail : contact@ecobenin.org
Vous êtes ici : Accueil » Autres » Parcs » Parc National Pendjari » Attractions

Attractions

Rivière PENDJARI

Cette rivière a donné son nom à deux réserves de la biosphère de l’Atacora. La pendjari est aussi une frontière naturelle avec le Burkina-Faso. Longue de 260 Km avant de se jeter dans la volta, son niveau varie selon la saison. On y pratique une pêche contrôlée et partagée entre Béninois et Burkinabés pour lutter contre les contrebandiers.

Ses rives sont riches d’une faune qui y vit comme les singes rouges, les Patas. De nombreux oiseaux nichent sur ses berges et son lit recèle des espèces rares de poissons aux formes et couleurs curieuses. Enfin ses berges sont ombragées de nombreuses variétés de plantes et d’arbres.

Chaîne de l’ATACORA

Formée durant l’ère primaire, cette chaîne montagneuse a donné son nom à la région. Deux crêtes, orientées nord-sud se prolonge au togo. Entre les deux coule la rivière Pendjari. Le mont circulant de l’Atacora au Bénin est le Sagabarao à 658 m d’attitude. Les paysages de quartz et de schiste sont spectaculaires et recèlent des chutes et cascades comme à Tanougou entre Tanguieta et Batia ou encore à Kota, à 15 Km au sud de Natitingou. De larges pistes de latérite bientôt bitumées la traversent sans difficultés

SAVANE

Les savanes herbeuses se développent principalement sur des plaines d’inondation. La savane arbustive et arborée constitue la majeure partie du paysage du parc qui change totalement d’apparence au cours de la saison. Les hautes herbes nécessitent chaque année l’organisation de « brûlis » qui donnent parfois à la savane un aspect lunaire

TATA SOMBA

Les Sombas peuplent l’Ouest de l’Atacora et ils construisent des Tatas, petits châteaux chefs-d’œuvre d’architecture de terre. Ces constructions obéissent à des règles qui régissent la vie de ces peuples depuis des siècles : le côté Ouest est celui des vivants et l’entrée y fait face. Le côté Est est celui des vents froids, des pluies et des mauvais esprits. Le rez-de-chaussée sans fenêtre symbolise la mort et l’enfer. Le toit-terrasse représente la vie avec sa cuisine, ses greniers, ses chambres. Au Nord les greniers et les fétiches appartiennent à la femme, au Sud, aux hommes. Ces fermes fortifiées étaient construites à une distance de flèche pour assurer la défense collective des hameaux

GUEPARD

C’est l’animal fétiche du parc pour son élégance mais aussi pour sa puissance. Il affectionne les rives herbeuses de la Pendjari. Il se déplace en couple avec sa portée de deux ou trois petits. Léger, moins de 40 Kg, il est l’un des animaux les plus rapides sur la terre avec une vitesse de pointe de 120 Km / h. Il chasse matin et soir de petits antilopes ou des oiseaux. Sa démarche est reconnaissable à ses longues pattes et son allure princière est redoutable. Depuis l’Antiquité, il est facile à apprivoiser mais la prudence reste de mise comme avec tous les fauves.

HIPPOPOTAME

Dans le parc il affectionne particulièrement la rivière et les mares, surtout la « mare sacrée », où ses bâillements bruyants exhibent une redoutable dentition puissante. En apparence placide et pacifique son humeur est changeante et sa course très rapide. Herbivore il se nourrit la nuit et pèse jusqu’à 3 tonnes qu’il immerge des heures durant, immobile dans l’eau, surmonté souvent d’un Ibis sur le dos. Il aime aussi se réchauffer au soleil après un bain de boue dans un marigot. Il vit en groupe d’une douzaine de femelles et de jeunes.

ELEPHANT

Le plus grand des mammifères terrestres pèse environ 5 tonnes pour 3 mètres de hauteur. Il boit chaque jour 70 à 80 litres d’eau. L’éléphant ne laisse personne indifférent et suscite des passions chez les grands et les petits. Les femelles sont généralement plus belliqueuses surtout lorsqu’elles sont accompagnées de leurs petits. L’éléphant de la Pendjari vit de 65 à 75 ans et peut malgré sa grande masse vous charger à plus de 35 Km / h ! Prudence.

JABIRUS

Il a l’élégance des grandes cigognes noires. Solitaire ou en couple le jabiru du Sénégal à un bec reconnaissable : rouge carmin à bandes noires surmonté d’une tâche jaune entre les deux yeux. Il pêche poissons, crustacés et petits animaux aquatiques dans la rivière et surtout dans les mares ou étangs aux bords desquels il niche. On le surprend volontaire à la tombée du jour sur les bancs de sables d’où il découle lourdement. Son envergure peut atteindre 3 mètres.

LION

Dans la Pendjari le lion a rarement une longue crinière et vous pourrez ainsi le confondre avec sa femelle. Très sociable il vit en famille et en groupe jusqu’à une quinzaine de têtes. Carnivore il chasse à l’affût, la nuit où tôt le matin. Le vieux lion solitaire peut être irascible mais préfère éviter l’homme malgré ses 150 Kg et sa charge à 80 Km / h. Il n’est pas rare d’entendre ses rugissements à la tombée du jour.

RONIER

Variété de palmier, les rôniers sont nombreux et typiques des bords de la rivière Pendjari. Même à la saison sèche ils gardent une fraîcheur verte avec leurs palmes en bouquet qui contrastent avec la savane desséchée. Le rônier produit du vin de palme. A l’ombre des rôniers, on trouve souvent les petits singes et aussi les Céphalophes rouges ou bleus.

Eco-Benin est recommandée par :

Eco-Benin est membre de :