Tél. : +229 95 28 52 20
E-mail : contact@ecobenin.org

Attractions

Ouidah, Ville historique d’embarquement d’esclaves

Une ville syncrétique par excellence où la Basilique et le Temple des Pythons sacrés se font face. Site des anciens comptoirs Portugais, Français, Anglais, Hollandais, Danois et siège de Vodoun, Ouidah est aussi une ville religieuse et un port d’embarquement d’esclaves noir vers les USA, les caraïbes et le Brésil.

C’est aussi la ville d’un ancien musée chargé d’histoire abritant aujourd’hui Temple des Pythons, Routes des Pêches, Route de l’Esclave, et la Porte de non retour.

La mangrove d’Avlékété

Il s’agit d’une mangrove à Rhizophora racemosa et Avicennia germinans. Elle renferme les plus grands pieds de palétuviers qui existent encore au Bénin. Apparemment, elle apparaît bien dense mais à l’intérieur on observe de nombreuses plages de dégradation. La faune actuelle est composée de mollusques, de crabes, de poissons, d’amphibiens, d’oiseaux (730 espèces), des serpents et de crocodiles.
Avlékété est un petit village situé sur une petite île entre mer et lagune. Pour y accéder, on traverse la passerelle depuis la route des plages, ou bien on emprunte la pirogue qui fait la navette jusqu’à la piste conduisant à la route goudronnée Cotonou-Ouidah. Quelques placettes et des ruelles, une activité permanente pour valoriser les ressources naturelles : les plantations de cocotiers et de palmiers à huile, le maraîchages et les cultures vivrières, l’extraction du sel de mer, et bien sûr la pêche : en mer et sur la lagune. Le touriste peut participer aux activités quotidiennes des villageois que sont la pêche en lagune et en mer, l’extraction du sel, les travaux maraîchers, l’artisanat, cérémonies vaudou, etc., balades en pirogue, randonnées pédestres.

La mangrove vodountô

C’est une zone entièrement protégée par la réglementation traditionnelle, la mangrove n’est représentée que par une mince bande de quelques mètres le long de cette section de lagune côtière. La dégradation de ces mangroves laisse place à des formations de substitution telles comme le fourré ; la prairie basse à Paspalum vaginatum ; la pelouse et les cocoteraies et culture maraîchères. Les palétuviers (Rhizophora racemosa et Avicennia germinans). Le retour à l’embarcadère de Grand-Popo se fera par le contournement du village de Avlo où la lagune est bordée de part et d’autres par des palétuviers.

Eco-Benin est recommandée par :

Eco-Benin est membre de :