Tél. : +229 95 28 52 20
E-mail : contact@ecobenin.org
Vous êtes ici : Accueil » Climat » ProFAEB FAST START » Annonces et presse » Consultation pour le programme d’activité « Foyers améliorés au Bénin et au (...)

Consultation pour le programme d’activité « Foyers améliorés au Bénin et au Togo »

Monsieur, Madame

Nous vous adressons la présente pour vous présenter le programme Foyers Améliorés au Bénin et au Togo (Efficient Cook Stoves in Benin). Ce programme cherche à diminuer la consommation de bois au Bénin et au Togo et à préserver les ressources naturelles.

Les besoins en bois de feu, estimés actuellement à 7.630.000 tonnes par an, augmentent proportionnellement au taux d’accroissement naturel de la population (3,2%) au Bénin. La perte annuelle de couverture forestière au Bénin est estimée à plus de 1000 km² (DGE Bénin). Le taux de déboisement entre 1970 et 1990 au Togo est de l’ordre de 15.000 ha/an. Le programme d’activités « Foyers améliorés au Bénin et au Togo » vise la promotion et la diffusion de foyers améliorés dans différentes localités au Bénin et au Togo. Ces foyers viendront remplacer progressivement les foyers traditionnels trois pierres qui sont peu efficaces.

Pour nous faciliter la mise en œuvre du programme et assurer l’impact positif en termes de développement durable, nous avons décidé de placer ce programme d’activités sous le mécanisme du Gold Standard. Dès que, nous aurons obtenu la validation de ce programme sous le Gold Standard, nous espérons profiter du soutien des revenus additionnels de la compensation CO2 pour mettre en œuvre le programme et les projets y afférents.

La note technique sommaire ci-dessous vous fournira des informations plus détaillées sur notre programme d’activités afin de recueillir vos commentaires et avis et d’impacter positivement le programme.
Nous voudrions aussi surtout savoir si vous pensez que les réunions des parties prenantes pour de tels programmes peuvent se tenir au niveau pays c’est-à-dire national ou si ils doivent avoir lieu au niveau local dans chaque zone couverte par les différents projets dans le pays c’est à dire par commune.

Nous vous prions de renvoyer vos réponses dans les jours qui viennent de préférable avant le 13 Octobre 2013 au plus tard.
L’organisation non gouvernementale ECO-BENIN et les participants au programme Foyers Améliorés au Bénin et au Togo, vous remercie pour votre temps et votre aide.
Nous vous prions de croire à l’assurance de nos sentiments les plus distingués.

Gautier AMOUSSOU
Coordonnateur National

Sommaire non technique du programme

Le Bénin et le Togo, deux pays voisins situés en Afrique de l’Ouest, n’échappent pas à la crise énergétique qui sévit et dont les conséquences néfastes se font ressentir par la perte de la couverture forestière.

Les besoins croissants des populations en terres agricoles et en divers produits ligneux imposent une déforestation généralisée au Bénin. De 1990 à ce jour les consommations annuelles de bois de feu ont varié entre 3 et 5 millions de tonnes de bois de feu par an (DGE Bénin). L’approvisionnement des villes est assuré par des coupes de bois vifs opérés en milieu rural, notamment dans les zones situées le long des grands axes. La demande urbaine de bois de feu et de charbon de bois est, de ce fait, un facteur important du déboisement de ces zones. La biomasse constitue donc la principale source d’énergie (soit 59,4% en 2005) utilisée par les béninois pour la consommation domestique contre 38,4% pour les hydrocarbures et 2,2% pour l’électricité (DGE Bénin). Les ménages à faible et/ou moyens revenus consacrent en moyenne 10,28 % de leur revenu pour satisfaire leurs besoins en bois-énergie. Les besoins en bois de feu, estimés actuellement à 7.630.000 tonnes par an, augmentent proportionnellement au taux d’accroissement naturel de la population (3,2%). La perte annuelle de couverture forestière au Bénin est estimée à plus de 1000 km² (DGE Bénin). De plus, les foyers domestiques à trois pierres ou traditionnels à bois et à charbons de bois sont les équipements de cuisson les plus répandus au Bénin et qui sont caractérisés par une faible efficacité.

Au Togo la coupe des arbres est l’activité humaine la plus dévastatrice qui occasionne la destruction de la forêt de la partie ouest des Régions des Plateaux et Centrale et autre végétation à travers toute l’étendue du territoire national. Cette déforestation résulte des feux de brousse, de la pression des agriculteurs pratiquant la culture sur brûlis et des exploitants de bois d’œuvre et bois d’énergie surtout pour les ménages des zones rurales et urbaines. Le taux de déboisement entre 1970 et 1990 est de l’ordre de 15.000 ha/an.

Le programme d’activité « Foyers améliorés au Bénin et au Togo » vise la promotion et la diffusion de foyers améliorés dans différents localités au Bénin et au Togo. Ces foyers viendront alors remplacer progressivement les foyers traditionnels trois pierres qui sont peu efficaces.
La promotion des foyers améliorés au-delà du fait qu’elle contribuera à améliorer l’efficacité énergétique des ménages, va également permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Ces réductions d’émissions seront calculées pour chaque projet du programme et sur chaque foyer promu et efficacement utilisé sur toute la durée du projet.

Le programme d’activités prend en compte la réduction des risques sanitaires liés à l’utilisation des foyers améliorés.
L’objectif global du programme est alors de contribuer à la réduction des phénomènes de la déforestation et de la dégradation des terres par l’amélioration des rendements énergétiques dans les ménages du Bénin et du Togo tout en faisant la promotion et la diffusion de foyers améliorés.
Différents projets d’activité peuvent s’inscrire sous le programme d’activité « Foyers améliorés au Bénin et au Togo ». Un projet d’activité de diffusion de systèmes efficaces en énergie peut être insérer dans le programme d’activité, si et seulement si les conditions suivants sont respectés :
-  Le périmètre du projet doit se limiter au Bénin ou le Togo ;
-  Le projet d’activité vise la promotion des foyers améliorés au niveau des ménages ;
-  Les ménages utilisent avant la mise en œuvre du projet seulement du bois ;
-  Les ménages utilisent avant la mise en œuvre du projet le foyer trois pierres ou foyer traditionnel sans l’amélioration de l’alimentation en air de combustion et sans une cheminée ;
-  Le foyer amélioré proposé dans le projet d’activité doit avoir une efficacité d’au moins 20% ;
-  La réduction de gaz à effet de serre par année suite à la mise en ouvre du projet d’activité est limitée à 10000 tCO2/an ;
-  Le projet d’activité ne peut pas être un projet MDP ou faire part d’un autre programme d’activité ;

Le premier projet d’activité du programme est un projet d’Eco-Bénin situé au Nord du Bénin autour de la Réserve de Biosphère de la Pendjari. Ce projet de promotion et de diffusion de 8000 foyers améliorés érythréens va permettre la diminution de la quantité et la fréquence de ramassage du bois pour les besoins des ménages du fait de son efficacité. Des activités de promotion d’activités agricoles utilisant des itinéraires techniques adaptés aux changements climatiques (culture de riz à cycle court dans les bas-fonds, le maraîchage avec un système goutte à goutte et des semences à cycle court, et l’élevage de volailles) seront développés au profit des ménages utilisant ces type de foyers et réduisant ainsi leur émission de Gaz à Effet de Serre (GES).

Pour faire des observations, commentaires et suggestions au programme, écrivez à ecobenin@yahoo.fr ou cliquez ici

Eco-Benin est recommandée par :

Eco-Benin est membre de :