Tél. : +229 95 28 52 20
E-mail : contact@ecobenin.org
Vous êtes ici : Accueil » Projets climat » Programme SRJS » Promotion du tourisme durable, Le PAG au cœur d’une conférence - débat à (...)

Promotion du tourisme durable, Le PAG au cœur d’une conférence - débat à Azalai Hôtel de Cotonou

Pour marquer la célébration de l’année internationale du tourisme durable pour le développement et la 38ème Journée Mondiale du Tourisme, la Fédération Béninoise des Organisations du Tourisme Responsable Solidaire FBO-TRS a organisé ce mercredi 18 octobre 2017 dans la salle Guezo de Azalaï Hôtel de Cotonou une conférence débat sur le thème : PAG, quels piliers du tourisme durable pris en compte ?

Par Daniel ABOKI, Journaliste, Eco-Benin

Moins d’un an après son avènement au pouvoir, le maître d’orchestre du nouveau départ, le président Patrice TALON, et son équipe ont dévoilé en Décembre 2016 le Programme d’Action du Gouvernement PAG 2016-2021. Un programme ambitieux de développement qui accorde une place importante au secteur du tourisme. A ce titre, 6 projets phares seront développés pour promouvoir ce secteur qui constitue la deuxième source nationale de rentrée de devises et le troisième employeur du pays, après l’agriculture et le commerce. Rien que pour les projets du tourisme, le PAG prévoit un investissement de 644 milliards de FCFA pour plus de cent mille emplois. Cependant, ces projets, actuellement en étude de faisabilité tiennent-ils réellement compte des piliers du tourisme durable ? Ne présentent-ils pas des zones d’ombre ? C’est donc pour apporter une lumière à ces interrogations et contribuer aux enjeux de réalisation équitable du PAG en prenant en compte les conditions du développement durable validées par les nations unies, l’OMT et diverses institutions internationales que la FBO-TRS a organisé cet événement. Il a donc pour but d’analyser la prise en compte des objectifs du développement du tourisme durable dans la conception et la mise en œuvre des projets touristiques phares du plan d’Action du Gouvernement.

« Ce débat se veut purement technique et aura comme grands axes 5 piliers à savoir : la politique du tourisme et gouvernance, la performance économique, l’investissement et la compétitivité, l’emploi, le travail décent et le capital humain, la réduction de la pauvreté et l’inclusion sociale et la durabilité de l’environnement naturel et culturel. Nous voulons ainsi avoir assez d’informations sur ce qui est fait et ce qui est prévu en vue de contribuer, dans un dialogue constructif, à la mise en œuvre de ces projets » a laissé savoir Monsieur Gautier AMOUSSOU, Président en exercice de FBO-TRS.
Plus d’une soixantaine de participants composés des membres de l’Agence Nationale de promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme ANPT, des promoteurs d’agence de voyage et du tourisme, des organisations de la société civile, des cadres des ministères sectoriels (Tourisme et Culture, Cadre de vie et développement durable, Industrie et commerce, Plan et Développement), des hommes des médias et étudiants en tourisme ont pris part à cette conférence – débat.
Dans un premier temps, Monsieur Angelo AMOUSSOU Chargé de programme Parc Pendjari à l’ANPT a présenté sommairement les six projets phares du tourisme contenu dans le PAG. Il s’agit entre autres de la valorisation de la cité lacustre de Ganvié, la construction d’un musée esclavagiste et de résistance à Allada et le plan de mise en valeur du parc de la Pendjari.

La présentation de ces projets touristiques a suscité, auprès du panel composé d’éminentes personnalités, beaucoup d’interrogations et a donné lieu à un débat riche et pertinent. Au cours du débat, des questions essentielles ont été abordées. Pour le parc Pendjari, ils ont évoqué par exemple le besoin d’un observatoire indépendant (ONG, PTF, Universités), le respect des lois notamment pour les aménagements importants (pistes d’atterrissage, routes et hôtels), le besoin d’un dénombrement indépendant de la faune, la nécessité de renforcement des moyens de transports touristiques dans la zone du parc. Pour le projet touristique à Ganvié, il a été évoqué le besoin d’une étude de la chaine de valeur du tourisme pour prendre en compte les activités des populations locales et la prise en compte des aspects d’éthique et de dignité au niveau des produits touristiques à développer.
« L’État n’a pas la capacité de gérer les infrastructures qui seront mises en place. Nous avons donc besoin de l’expertise des structures béninoises. Et pour cela, la formation reste déterminante dans ce processus. Nous tenons à dire aux ONG que l’ANPT reste ouverte à une collaboration et les rassurons que la question environnementale ou d’intérêts des communautés sont prises en compte dans sa globalité » a confié le chargé du programme Parc Pendjari à l’ANPT, Monsieur Angelo AMOUSSOU tout en remerciant la FBO-TRS pour cette initiative.

La satisfaction se lit sur les visages des participants à la fin de cette conférence – débat. L’exécutif à travers l’ANPT et la Fédération Béninoise des Organisations du Tourisme Responsable Solidaire doivent pouvoir poursuivre le dialogue pour construire le « Bénin Révélé » en y intégrant davantage des éléments des piliers du tourisme durable. Une note de position des OSC a été élaborée et sera communiquée au gouvernement.

Note de position OSC et secteur privé tourisme face au PAG Bénin révélé

Eco-Benin est recommandée par :

Eco-Benin est membre de :