Tél. : +229 95 28 52 20
E-mail : contact@ecobenin.org
Vous êtes ici : Accueil » Projets climat » Programme SRJS » Side event à African carbon Forum 2017

Side event à African carbon Forum 2017

Side event à African carbon Forum 2017

Titre : Les services écosystémiques de la Réserve de Biosphère Transfrontière du Mono : dépendances et conséquences pour le secteur privé.

Date : 28 juin 2017, 15:30 à 16:30
Lieu : Palais des Congrès, Cotonou
Organisé par : Eco-Benin ONG, Nature Tropicale ONG, COSOL PG, et IUCN NL.
Participation libre et gratuite.
Pour plus d’information, contactez M. Gautier AMOUSSOU : ecobenin@yahoo.fr

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a publié le 14 juin 2017 la liste de 23 nouveaux sites faisant désormais partie du réseau mondial des réserves de biosphère parmi lesquelles figure la réserve de biosphère transfrontière de Mono partagée par le Bénin et le Togo. Selon l’UNESCO, “les réserves de biosphère sont des sites d’apprentissage du développement durable destinés à concilier la conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des ressources naturelles”.
La réserve de biosphère transfrontière du Mono est l’association de deux réserves nationales au sud du Bénin et du Togo avec une aire totale de l’ordre de 346 285 hectares (ha) pour une population d’environ 2 015 000 habitants ayant pour principales activités l’agriculture à petite échelle (palmiers à huile et noix de coco), le pâturage, la sylviculture et la pêche.

Le développement économique, en particulier l’urbanisation et l’industrialisation, entraîne une utilisation accrue des ressources naturelles de la région. Au regard de la croissance de ce développement couplé avec les effets des changements climatiques dans cette zone côtière, il est fortement à craindre de graves perturbations (inondations, assèchement ou ensablement du lit) au point d’affecter gravement le fonctionnement des écosystèmes et de réduire les différents services écosystémiques qui en résultent : approvisionnement en eau, régulation des débits, production agricole, pratiques culturelles et autres dont dépendent les entreprises et les communautés riveraines du delta Mono pour leur survie.
Les ressources du Bassin du Mono font l’objet de plusieurs exploitations par de grandes entreprises commerciales comme l’utilisation de l’eau pour le lavage des minerais, la production de l’énergie électrique, l’exploitation de carrières de calcaire et de graviers. Certaines ont donné leurs points de vue dans un petit film sur leurs utilisations et mesures de protection des écosystèmes naturelles du Bassin notamment Heidelberg cement, Lome Container Terminal (LCT), Communauté électrique du Bénin (CEB), et la société béninoise de Brasserie (SOBEBRA).

Dans cette session, il sera présenté un petit film dans lequel les compagnies privées donnent un aperçu de leur perception des enjeux environnementaux, les ressources naturelles dont elles dépendent, les impacts des changements climatiques et ce qu’elles font pour réduire l’impact environnemental et améliorer la durabilité des écosystèmes. Des interventions et débats suivront pour mettre l’accent sur les questions d’impact et des dépendances du secteur privé vis-à-vis des services écosystémiques et le rôle qu’il joue dans la durabilité des paysages telle que visée par l’initiative de Réserve de Biosphère Transfrontière du Mono (soutenue par la GIZ et l’IUCN Pays-Bas et conduite sur le terrain par plusieurs ONGs locales en collaboration avec les autorités locales et centrales du Bénin et du Togo).

Side event at African carbon Forum 2017

The ecosystem services of the Mono Transboundary Biosphere Reserve : dependencies and consequences for the private sector.

Date : 28 june 2017, 15:30 to 16:30 PM
Venue : Palais des Congrès, Cotonou ;
Organized by : Eco-Benin ONG, Nature Tropicale ONG, COSOL PG, and IUCN NL.
Participation is free of charge. No registration for this event is necessary. You will be asked to show a valid identification document.
For further information, please contact M. Gautier AMOUSSOU : ecobenin@yahoo.fr

As recent as a week ago, UNESCO announced it had accepted the joint proposal of the governments of Togo and Benin, for the creation of the Mono Transboundary Biosphere Reserve. This new reserve is Iocated in the southern part of Benin and Togo. The 346,285 ha site stretches over the alluvial plain, delta and coast of the Mono River. It is a biodiversity rich landscape with diverse ecosystems such as beaches, mangroves, savannahs, lagoons, and flood plains as well as forests. As many as two million people depend on the ecosystem services from the reserve, from the food that they eat, the water they drink, to protection from floods and droughts, to more “economically” relevant issues such as the provision of raw materials (for agriculture, medicine, building etc.).

We find a number of major companies in this delta area and especially the coastal area between the Lome and Cotonou where the reserve is located. This area is changing rapidly due to economic development. These companies are both affected by, rely upon and impact, the ecosystem services provided by the river and the delta covered by the reserve. This is more obvious for some, less so for others. There are some industries whose profitability depends directly on the health of ecosystems, for example forestry, fishing, agriculture and ecotourism. Other sectors have a direct impact on ecosystems and biodiversity through their operations, such as mining, construction and energy. For companies in these areas, a good track record on sustainability management is crucial for them to be able to obtain operating licenses, and to maintain good relationships with stakeholders (i.e. local communities and NGOs).

In this side event we will listen to and explore the vision and actions of a number of major companies operating in and around the Mono Transboundary Biosphere Reserve. A short documentary has been made in which Heidelberg cement, Lome Container Terminal (LCT), Communauté électrique du Bénin (CEB), and la société béninoise de Brasserie (SOBEBRA) give a brief introduction to how they look at environmental challenges, the natural resources they depend on, their perceived impact of climate change, and what they do to reduce impact and enhance sustainability.
In the session we will further debate the issue of impact and dependencies of private sector on ecosystem services and the role they play in arriving at sustainable landscapes such as being searched for in and around the Mono Transboundary Biosphere Reserve.

The Mono Transboundary Biosphere Reserve initiative is supported by GIZ and IUCN NL and leaded by local NGOs in collaboration with local authorities and central governments of Benin and Togo.

Eco-Benin est recommandée par :

Eco-Benin est membre de :