+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
     Contactez-nous  

Projets Climat

Pour contribuer à la compensation des émissions de CO2 causées par l’exploitation touristique de la Complexe de zones humides du Sud-Ouest du Bénin (Site Ramsar 1017) tout en assurant le rétablissement des conditions locales de reproduction du poisson pour le bien-être des populations riveraines, la plantation de palétuviers est subordonnée aux activités touristiques. Le palétuvier est choisi à cause de son grand pouvoir d’absorption du CO2 et des études plus approfondies sont menées en 2012 pour confirmer les valeurs de CO2 stockables dans cet écosystème des zones humides du sud afin de monter également un dossier de projet carbone pour étendre la plantation de palétuviers dans les zones humides.

Dans le souci de tenir également compte des empreintes carbone générées par le développement de l’écotourisme autour des Réserves de la Pendjari et du W, une action similaire de compensation a démarré en 2011 avec l’installation de Foyers Améliorés de type Erythréens (FAE). En effet, l’accroissement des populations riveraines des parcs nationaux du Nord Bénin (Parc Pendjari et Parc W), la consommation du bois de chauffage s’est considérablement accrue, aggravant les menaces de désertification et de déforestation d’une région de savane.
L’utilisation de Foyer Amélioré de type Erythréen réduit de 60 à 80% cette consommation excessive de bois de chauffe qui maximisait également la production de gaz à effet de serre. Aussi, la recherche de ce bois en ajoute à la peine des femmes qui devraient parcourir 3 à 5 km par jour, bébé parfois au dos ou dans le ventre dans la zone de la réserve pour s’en procurer, sans oublier les nombreux risques sanitaires liés à l’utilisation de foyers trois pierres.
Chaque foyer amélioré financé participe également à la réduction de la pauvreté car leur réalisation par les artisans locaux constitue une Activité Génératrice de Revenus additionnels. Il s’agit d’un véritable projet de développement durable et d’atténuation des changements climatiques.

photo_1-16.jpg

Protection des biens publics mondiaux : Une délégation de la société civile visite l’usine de la SOBEBRA à Possotomè.

Depuis 2016, Eco-Benin et ses partenaires font du plaidoyer, à travers le programme Ressources Partagées, Solutions Communes, en direction des pouvoirs publics mais également en direction des entreprises privées qui dépendent des ressources naturelles et qui impactent l’environnement.

Dans la …

dji_0026.jpg

Assainissement du lac Ahémé et ses chenaux, l’Etat béninois prend le taureau par les cornes !

Etudiée en conseil des ministres du 11 janvier 2017, l’opération d’assainissement des plans d’eau au au sud Bénin devient une réalité. C’est une opération tant attendue par les populations riveraines du lac Ahémé et certaines organisations non gouvernementales intervenant dans …

capture_d_e_cran_2019-08-25_a_09.53.11.png

Le projet HTC-Atacora reçoit une mission d’inventaire et de cartographie par drone

Situé au nord-ouest du Bénin et traversé par la chaîne de montages qui lui donne son nom, le département de l’Atacora voit peu à peu diminuer le nombre de ses habitats en terre crue (HTC). Pourtant au regard des objectifs …

SOS sauvons le lac Ahémé

20 kilomètres de long et 5 kilomètres de large, le Lac Ahémé fut une grande richesse pour les populations riveraines. Aujourd’hui, ces ressources meurent à cause des techniques prohibées de pêche qui polluent et ensablent ce bien public mondial. L’ONG …

190519-og-rv-drone_shot_over_bouche_du_roy_natural_reserve_dji_0254.jpg

ACCB la Bouche du Roy, la Mairie de Grand-Popo reglemente les activités touristiques dans ce joyau

Créée en 2016, l’ACCB la Bouche du Roy s’étend sur une superficie de 9 678 hectares, et est située dans les communes de Grand-Popo et de Comé. Les écosystèmes de mangroves, l’île aux oiseaux, l’île aux sels, l’embouchure et les …

1 2 3 4 5 25