+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login

Le lamantin d’Afrique (Trichechus sengalensis)

C’est un mammifère aquatique connu depuis le nord du Sénégal jusqu’au Sud de l’Angola.

Le Lamantin encore appelé « Gninbin-gningbin » ou « Tolo » en Ouémé, « Toyou » en Toffin et « Tognin » en Mina et « Pédah » est bel et bien connu dans les complexes Est et Ouest des Zones humides du Sud-Bénin, Sites Ramsar N°1017 et 1018. Comme partout ailleurs, il est particulièrement menacé et se trouve en constante régression dans toute son aire de répartition. Le lamantin est une espèce vulnérable en voie de disparition.

La forêt sacrée

La forêt sacrée de Kodjizoun qui est située à Avagbobji sur plus de huit hectares est célèbre par sa diversité biologique, la végétation étagée est dominée par d’imposants irokos dont la présence renforce le caractère sacré des lieux.

Le Temple de Soholou

Sis au village Aholokomè dans la commune des Aguégués, le palais du temple dénommé Fihonho ou Ofiho est aujourd’hui reconnaissable par un mât flanqué de tissu blanc, signe de sacralité spatiale dans le Sud-Bénin. Ce palais est utilisé pour les cérémonies désignation de chefs de cultes.

Buisson sacrée Wandja

Ce buisson sacré est le lieu d’installation primaire de Rio Soholu. Il abrite « Wan », un puissant dieu (Bô) protecteur des Aguégués.

Partager via :