+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login

Bénin: Eco-Benin en patrouille de surveillance dans le delta du Mono

En mars 2017, l’ONG Eco-Benin et Action Plus, appuyée par l’Association Doukpo et la base navale, ont procédé à l’enlèvement des engins prohibés (les Acadja) dans les zones des villages de Djondji, Honko et Hokouê situés dans le delta du Mono.
Ce dimanche 14 mai 2017, une mission spéciale de patrouille et de suivi-surveillance dans cette zone dégagée a été effectuée. Elle a pour objectif de faire un nouvel état des lieux sur des éventuels récidivistes.

Le chargé de programme de l’ONG Eco-Benin se réjouit du constat fait lors de la patrouille. Aucun Acadja n’est remis dans les eaux des villages concernés. Une réussite au profit de la population et des organisations de veille citoyenne telle l’association Doukpo qui entend poursuivre, en commun accord avec Eco-Benin les actions d’enlèvements des Acadja dans les autres villages.

eco-benin_patrouille_2.png

La patrouille suit son cours sur l’ensemble des 9 milles 600 hectares de la réserve. Soudain, l’équipe aperçoit de loin quelque chose qui attire son attention. Une pirogue remplit des branchages de mangroves. Des branchages provenant de Yinwitinmey, un village de la Réserve Biosphère Transfrontalière dénommé la Bouche du Roy. Dans cette réserve, la coupe de cette espèce végétale est interdite.

Interpelé, l’individu X qui transportait les branchages reconnait avoir vu sur les lieux des panneaux de signalisation avec des messages d’interdiction de coupe. Il reconnaît donc être en infraction.

eco-benin_coupe_mangrove_infraction.png

Selon les textes de l’association Doukpo, un groupement de veille citoyenne dans la réserve de la Bouche du Roy, ce cas de flagrant doit être conduit chez le chef-village de la zone. La barque est saisit, et l’individu conduit chez le chef-village de Hounkounnou.
Ici, peu ont connaissance des textes et lois sur les mangroves. La séance a donc donné lieu un débat de sensibilisation à la population venu nombreuse chez le chef du village assistée à cette séance.

Verbalisée puis relâché, le jeune qui transportait les branchages de mangrove pour un individu X, a promis de ne plus refaire. Il entend même sensibiliser d’autres pour la sauvegarde de l’environnement.
Les opérations d’enlèvements des engins prohibés se poursuivront dans cette réserve. Cette opération sera effective à Hounkounnou dans les tous prochains jours.


Partager via :