+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login

Surveillance et protection des ressources naturelles dans la réserve la Bouche du Roy : 7 pilotes en formation de drone.

Bientôt, la technique de surveillance par drone sera mise en branle dans la réserve la Bouche du Roy. A cet effet, sept (7) acteurs représentés par l’Association Doukpo, la mairie de Grand-Popo, Eco-Benin et les animateurs sur l’initiative de cette réserve participent depuis ce mardi 12 juin 2018 à un atelier de formation sur les techniques de pilotage de drone. Objectif : maitriser cet outil des nouvelles technologies de l’information et de la communication en vue de la protection des ressources naturelles de la réserve de biosphère la Bouche du Roy. Deux experts en la matière, venus du Ghana, dirigent de main de maitre cette formation qui va durer 3 jours. Remarquons que cette formation d’échanges d’expériences rentre dans la dynamisation des actions du collectif des deltas du Golfe du Bénin mis en place en février 2018.

De la théorie à la pratique, les formateurs utilisent leur expérience de pilote professionnel de drone à travers un programme conçu pour mieux outiller les participants à un meilleur contrôle de cet appareil volant. Apprentissage du pilotage en mode manuel (ATT) et GPS, principes de mise en œuvre de l’appareil, cadre de réglementation et le pilotage par la pratique constituent les différents modules de programme développés au cours de cette formation initiée par l’ONG Eco-Benin en partenariat avec l’IUCN-Pays-Bas.

photo_1-8.jpg

D’une superficie de 9 678 hectares, la réserve la Bouche du Roy abrite une variété d’espèces animales et végétales dont certaines sont menacées. Grâce à un certain nombre d’actions entreprises par Eco-Benin comme par exemple les sacralisations, on assiste à la reconstitution de l’écosystème de cette réserve. Toutefois, l’exploitation artisanale de mangroves comme bois de feu par la communauté constitue une menace pour cette espèce et bien d’autres. L’usage de drône dans la réserve apparaît comme un moyen efficace de contrôle et de surveillance pour détecter d’éventuels contrevenants et les mauvaises pratiques. « Cet appareil» (PHANTOM DJI 4 Pro) non armé équipé d’une caméra permettra également de récolter les informations sur les espèces végétales et animales vivant dans cette réserve à forte potentialité touristique et située au Sud-ouest du Bénin.

photo_2-4.jpg

Aujourd’hui, l’utilisation de systèmes aériens sans pilote (UAV) suscite également un intérêt croissant dans les pays en voie de développement. Des données de terrain récentes ont démontré l’efficacité de ce système à évaluer l’affectation des terres et les modifications du couvert végétal, estimer l’impact des catastrophes, garantir les droits de propriétés et lutter contre le braconnage.

photo_3-8.jpg

Dans les prochains jours, des missions régulières de surveillance de systèmes aériens sans pilote (UAV) encore appelés drone seront organisées conjointement avec l’association Doukpo, l’ONG Eco-Benin et les agents assermentés dans la réserve de biosphère la Bouche du Roy. La communauté résidant dans cette réserve devra s’habituer à la présence de ce petit appareil volant capable de signaler leurs mauvais gestes au pilote, même à 8 kilomètres de distance.

Daniel ABOKI

Partager via :