Le gouvernement du Bénin à travers l’Agence Nationale de Promotion des Patrimoines et de développement Touristique (ANPT) a délégué à l’ONG Eco-Benin la gestion de la destination Route des Tata. Cofinancé par l’Ambassade de France au Bénin, la mise en œuvre de la convention de délégation de gestion de cette destination se poursuit dans les communes de Boukombé et de Natitingou. Ce mardi 8 septembre 2020 à l’hôtel Kaba de Natitingou, les acteurs des sous secteurs de l’hôtellerie et de la restauration se sont retrouvés pour échanger entre eux sur la situation du secteur touristique dans la destination. C’était à la faveur d’un atelier de concertation et d’analyse diagnostique des sous secteurs touristiques et culturels de la destination Route des Tata.
« Chers participants, vous êtes ici parce qu’on a à cœur que sans vous, le projet ne peut pas connaître un aboutissement heureux. Vous devez donc donner, à cœur ouvert, vos aspirations et dire à Eco-Benin, gestionnaire de la destination, tout ce dont vous avez besoin pour contribuer au rayonnement de la route des tata », Séverin KANRI SAKI, représentant le maire de la commune de Natitingou lors de l’ouverture du présent atelier.

La destination route des tata regorge d’énormes potentialités touristiques : l’habitat otammari entièrement construit en terre couramment appelé tata somba qui est une architecture unique au monde, une variété de rythmes et de danses traditionnels, un paysage d’aventures etc. Mais la faible qualification professionnelle des acteurs des différents sous secteurs, le manque de produits innovants et attractifs ainsi que l’inexistence d’une organisation concertée de promotion de cette destination freinent sérieusement le développement touristique et le rayonnement de la région. La présente rencontre ayant connu la participation d’une trentaine de promoteurs d’hôtels et de bar-restaurants (membres du conib et de l’Anaprobar) a permis d’entamer  le processus de diagnostique, d’analyse des problèmes de la destination mais aussi et surtout les atouts sur lesquels les acteurs devront prendre appui pour aller de l’avant, définir une vision et un plan d’action à long terme pour le rayonnement de la destination route des tata. La destination se doit de disposer des services de qualité, des hôteliers/promoteurs bar-restaurants confiants en eux-mêmes et en leurs produits pour attirer du monde sur la destination.

A l’issue de cette réunion, ces acteurs s’engagent à contribuer à la réduction voire l’élimination des faiblesses et des menaces analysées. Les résultats et les recommandations issues de l’atelier de Natitingou permettront la mise œuvre efficiente et durable des activités de renforcement des capacités envisagées et d’amorcer la rédaction de charte éthique et code de bonne conduite par corporation.

Deux autres séances sont programmées avec d’autres acteurs des sous secteurs touristiques de la destination : les guides touristiques et promoteurs d’agence de voyages d’une part, et , d’autre part, les artisans et promoteurs d’événements culturels.

DANIEL ABOKI/ECO-BENIN

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire