+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
+229 95 28 52 20 contact@ecobenin.org
    

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Birth Date*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login

L’ONG Eco-Bénin et ses partenaires belges Co2logic et Interparking lancent la campagne de plantation de mangroves sur le site de la Bouche du Roy. La première phase de cette action a démarré ce mercredi 20 novembre 2019 dans les villages de Nanzoumè et Wankpa. Au total, cent quatre vingt milles (180.000) plants de Rhizophora et Avicennia seront mis en terre dans ce lieu unique en son genre, une riche biodiversité. Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Aménagement de Gestion (PAG) du site Bouche du Roy, Réserve de Biosphère du Mono MAB-UNESCO. Il est prévu dans ce plan, un certain nombre d’actions importantes dont notamment la restauration des zones de mangroves. Pour y arriver, l’ONG Eco-Bénin avec Co2logic et l’IUCN Pays-Bas mobilisent des entreprises conscientes de leurs impacts sur le climat pour accompagner ce projet.

« Des entreprises comme Interparking et ses clients permettent de financer des projets pour le climat. Dans ces cas-ci, des projets de mangroves. La mangrove est essentielle. Non seulement ça protège les populations de l’érosion côtière mais ça permet aussi de reconstruire la biodiversité : les poissons, les crabes etc., et ça permet aussi de stocker du carbone », c’est ainsi résumé par Antoine GEERINCKX, fondateur de Co2logic, tout l’intérêt de cette campagne.

La mangrove est un élément important dans le stockage du carbone. L’engagement de la société Interparking, via cette campagne de restauration de mangroves, consiste donc à reconstruire le biotope qui va nourrir les populations qui vivent autour du site de la Bouche du Roy. Les 17 villages de ce site de biosphère dépendent de la pêche. La forêt de mangroves est une véritable zone de reproduction pour les poissons. De jour en jour, les poissons se font rares dans cette région faisant partie du site RAMSAR 1017. Cette campagne de restauration est la bienvenue pour combler un vide de milliers d’hectares de mangroves disparues sous la pression des humains.

Pour Interparking, la durabilité est plus que des mots. Ce sont avant tout des actions. Cette société présente dans 9 pays d’Europe dispose du label « CO2 neutre ». Aujourd’hui, elle s’inscrit dans la dynamique d’une collaboration à long terme avec CO2logic à travers le projet « Interparking Zéro Carbone ».

« Cette année et pour le futur, nous voulons encore aller plus loin dans cette démarche. Nous proposons à nos clients de soutenir un projet magnifique ici au Bénin en doublant les dons qu’ils s’engagent à faire via un site web qu’on mettra en place » a indiqué Jerome CARLIER, représentant de la société Interparking à l’occasion du lancement de la campagne de restauration.

Dans ce nouveau schéma de mécanisme climat qui se met en place dans la Bouche du Roy, les communes de Comé et de Grand-Popo qui ont mandaté l’Association Doukpo (association de gestion de l’aire communautaire la Bouche du Roy) et Eco-Bénin ont un rôle important à jouer. C’est pour cela qu’une délégation composée d’Eco-Bénin, de Co2logic et Interparking a rencontré chacune des autorités de ces mairies. Les échanges ont été accentués sur la sécurisation des terres des zones de mangroves restaurées, la mobilisation des communautés, l’accompagnement et la protection sociale. Tout en prenant l’engagement de participer pleinement au processus de la restauration de mangroves et en proposant des actions sociales à l’endroit des communautés pour réduire la pression sur ces ressources. Pascal HESSOU et Hlondji ANANI respectivement maire de la commune de Comé et Grand-Popo ont remercié les partenaires pour ce magnifique projet.

Cette vaste campagne de restauration de mangroves soutiendra les moyens de subsistance de plus de 25 000 personnes dans les communautés de pêcheurs et d’associations de femmes grâce à des idées de développement communautaire identifiées avec les mairies. L’initiative reste ouverte à d’autres entreprises locales et internationales qui voudront elles aussi participer à la reconstruction de la biodiversité et a l’atténuation des gaz à effet de serre.

CO2logic et Interparking ont visité les ménages ayant les foyers améliorés Wanrou dans cette réserve de biosphère. Ils ont procédé à la libération des bébés tortues à Hokouè dans le site de la Bouche du Roy. Au cours de leur séjour au Bénin, les partenaires ont également rendu visite aux populations sinistrées par des inondations du fleuve Mono.

ABOKI DANIEL/ECO-BENIN.

 

 

Partager via :

Voir aussi

  • 37
    Les membres des ambassades des Pays-Bas de la sous-région, une forte délégation du ministère des affaires étrangères néerlandais ainsi que des experts en sécurité alimentaire, énergie renouvelable, Eau, Hygiène et Assainissement participent cette semaine, à Cotonou au Bénin, à une rencontre régionale. Cette réunion de partage d’expériences leur a permis d’apprendre des uns et des autres. Ils sont venus apprendre de ce que fait la coopération néerlandaise de développement mais aussi échanger avec leurs homologues…
    Tags: l, a, d, cette, ont, communautés, bouche, roy, dernières, publications

Poster un commentaire